Après quelques tergiversations ou mûre réflexion, ça dépend comment on le voit, on s'est lancé dans la bataille de l'abattage des arbres de construction de la cabane le mercredi 16 octobre 2013.

Les arbres étaient marqués, le propriétaire du terrain voisin a donné son accord, la météo était bonne, c'est parti !

marquage-des-arbres.jpgIl-etait-une-fois.jpg

Au programme, 64 résineux, pins et épicéas, choisis à l'ouest de la maison. Le but est de fournir la matière première aux chantiers de cabanes et de meubles en bois rond du printemps, mais aussi de faire de la lumière, si précieuse quand les jours sont courts, à la maison et au parc des chiens.

Normalement, les résineux de construction s'abattent au printemps, à la montée de sève, ce qui permet un écorçage facile, voire même parfois juteux (!), pour un rendu sur bois lisse. Nous avons cependant fait le choix d'abattre cet automne, principalement pour une raison de temps de travail et de séchage, pour que les cabanes soient prêtes à la fin de l'été 2014. Le rendu sur les bois n'est pas le même, la couche de la belle saison n'ayant pas eu le temps de durcir. Au lieu d'être jaune et lisse, le bois se marbrera de brun, lors du séchage. C'est un autre style !

Tourne-bois-et-palotte.jpgEcorcage-a-la-palotte.jpgEcorcage-a-la-plane.jpgEcorcage-fini.jpg1ere-neige.jpg

L'écorçage à la hache n'est pas possible, nous utilisons donc la plane, une sorte de racloir horizontal que l'on tient aux deux extrémités et la palotte, une lame en forme de croissant de lune au bout d'un manche.

Malgré les -10°C du matin, le gel n'a pas encore eu complètement le temps de coller la sève et l'écorçage n'est pas si difficile. Point positif, il n'y a plus de moustiques !

 

Dans la répartition des rôles : Vincent et sa Suédoise préférée, sa tronçonneuse Husqvarna pour l'abattage, l'ébranchage ainsi qu'à l'écorçage à la palotte et moi, au « passe moi le coin et le tourne-bois, s'te plait », au ramassage des branches et à l'écorçage à la plane.

Abattage-d-un-arbre.jpgEbranchage.jpgCubage-des-arbres.jpgJoies-du-tourne-bois.jpgL_age-du-capitaine.jpg

Dans la journée, on traite entre 5 et 8 arbres. C'est un peu la course contre les jours qui diminuent a grande vitesse et le mauvais temps qui pointe le bout de son nez. Un petit interlude neige au bout de 7 jours de travail nous a permis de prendre un peu de repos.

Pour l'instant Vincent s'est bien défendu dans la partie de mikado-bowling géante, les arbres sont globalement très bien tombés. Quelques petites frayeurs, mais mon parc à chiens est toujours debout !

Ou-va-t-il-tomber.jpgca-coince.jpgCoin-coince.jpgAbattage-d-arbre.jpgLe-grand-saut.jpg

Au final, 15 jours de travail pour 73 arbres, soit 33m3 ou 1150m linéaires (quand même !) abattus, ébranchés et écorcés.

Quelques ampoules, un renforcement musculaire marqué au niveau des avant-bras et des épaules, un peu mal au dos, pas de casse ni d'incidents, des arbres bien empilés et une forêt qui s’aère pour laisser passer le soleil. Une bonne opération !

 

Votre-cabane-etape-1.jpgVotre cabane : etape 1!!!